Les bienfaits du vélo au quotidien

Un moral d'acier, une motivation sans faille, une forme olympique, une productivité hors pair ... le tout sans effort (ou presque). Qui n’en a jamais rêvé ?

Il se pourrait bien que la recette de ce bien-être suprême n’ait qu’un seul ingrédient : le vélo.

Une pratique quotidienne du vélo pour aller et rentrer du bureau a en effet de nombreux bienfaits sur la santé physique, mais aussi mentale.

Le plus évident bien sûr, le fait que pédaler pour aller travailler nous permet d’incorporer à nos journées toujours bien remplies, une dose d’activité sportive quotidienne. 

À la clé : un corps sculpté, mais aussi une meilleure endurance et un gain de tonicité vanté par bon nombre de nouveaux cyclistes.

Peut-être plus notable encore, le vélo permet de se protéger des maladies cardio-vasculaires et de réduire les risques de diabète. L’OMS recommande d’ailleurs un minimum de 2h30 de sport ou d'activité physique par semaine pour éviter les problèmes de santé.

Bien sûr, si sa pratique est très fréquente, il faut l’accompagner d’une alimentation saine et équilibrée pour éviter de défaillir au beau milieu de la chaussée.

Mais pour les cyclistes du quotidien, ceux que l’on nomme les “vélotaffeurs” (comprendre “ceux qui effectuent le trajet domicile-travail/taf en vélo”), il est surtout intéressant de relever combien le vélo a de bienfaits psychologiques.

Voir le soleil, la lumière du jour, influe très directement sur notre moral. Les couloirs souterrains du métro ou les espaces confinés des véhicules n’ont pas cet atout. Pourtant, il est prouvé que s’exposer à la lumière naturelle fait un bien fou au cerveau. Adieu la morosité, donc !

Nous pourrions même ajouter : adieu la monotonie, car si un trajet en transport en commun peut sembler répétitif, prendre le chemin du travail en vélo nous assure un trajet différent à chaque fois.

Et ce couplé à la fameuse libération d’endorphine grâce à l’effort physique : à nous le moral d’acier ! 

Mais plus étonnant, la pratique des activités physiques et sportives (APS) augmente notre productivité au travail de 6 à 9%* ainsi que notre capacité de concentration.

Productivité, bonne humeur, corps galbé, santé de fer. Une bonne perspective qui s’ajoute à la fierté de savoir qu’on participe à la réduction des émissions de CO2 et à rendre nos villes toujours plus vertes et habitables.

* En 2015, afin de mesurer concrètement les impacts économiques de ce qui était pressenti (ie : bénéfices salariés au travail), le MEDEF a mené une étude auprès de 200 entreprises. L’une des conclusions intéressantes est qu’une personne sédentaire qui se met à pratiquer des APS améliore sa productivité de 6% à 9%.

Source: Medef Sport