Les vélos électriques connectés : une utilisation plus complexe ?

Depuis quelques années, les vélos électriques suivent le mouvement général que l'on peut constater dans les voitures et autres types de véhicules à moteur, à savoir l'émergence de fonctionnalités et de technologies connectées. Le vélo à assistance électrique (VAE) peut désormais se coupler à un smartphone pour bénéficier de nombreux services additionnels.

Pour de nombreux utilisateurs, plongés quotidiennement dans les applications et les services en ligne, ces technologies représentent un attrait supplémentaire. D'autres cyclistes sont habitués au fait qu'un vélo traditionnel ou électrique soit un équipement rudimentaire et utilisable sans avoir à se soucier d'autre chose que de piloter et de pédaler et peuvent considérer que les technologies connectées sont des freins à l'achat.

Nous vous proposons donc un guide des nouvelles fonctionnalités connectées aux VAE, de façon à déterminer dans quelle mesure elles peuvent être considérées comme des avantages ou, inversement, comme des inconvénients du vélo électrique connecté.

Vélo électrique connecté : une utilisation plus complexe

Application pour smartphone et écran intégré

Avant de détailler les multiples fonctionnalités supplémentaires apportées aux VAE par la connectivité, il est indispensable de commencer par expliquer comment ces dernières s'utilisent. L'interface utilisateur peut prendre deux formes principales, qui peuvent se cumuler : une application sur smartphone ou un écran intégré au cadre du vélo, au niveau du guidon.

Dans les deux cas, le contrôle des fonctionnalités s'effectue de façon classique et tactile, comme pour toute autre application connectée. Il suffit généralement de quelques minutes de test pour comprendre et maitriser tous les aspects et réglages disponibles. Il faut également tenir compte du public cible des modèles de vélos électriques connectés : un public urbain et féru de nouvelles technologies, dont l'âge se situe entre 20 et 45 ans.

Pour ce type de public, le fait d'utiliser un smartphone ou un écran tactile intégré au vélo est un véritable plus, comme peuvent l'être le design du vélo ou la qualité générale de fabrication, quitte à consacrer un prix supérieur à l'achat d'un VAE. Par ailleurs, pour les personnes ayant l'habitude de se déplacer en utilisant une application de géolocalisation ou de mobilité, il est beaucoup plus pratique de bénéficier d'une application spécialement conçue pour la mobilité à vélo et d'un écran intégré.

En effet, cela évite de devoir jongler entre plusieurs applications et de devoir sortir et ranger son smartphone à chaque besoin d'information ou de guidage par GPS. Or, pour circuler en ville à vélo électrique en toute sécurité, il est toujours préférable de pouvoir conserver sa vigilance et sa concentration, ce qui est beaucoup plus simple avec un système d'écran intégré au vélo.

Le vélo électrique connecté est-il synonyme de plus de sécurité ?

Outre un effet positif sur la vigilance, les vélos électriques connectés, ou smart bike permettent de déterminer les meilleurs trajets possibles pour se rendre d'un point A à un point B, en tenant compte de différents critères. Ces critères peuvent donner priorité à la vitesse, à la conservation de l'autonomie de la batterie, à l'évitement des dénivelés ou à la distance à parcourir.

Il est également important de rappeler que la sécurité des cyclistes passe par l'utilisation des pistes cyclables. Avec un vélo à assistance électrique connecté à une solution de navigation GPS, il est beaucoup plus simple et rapide de choisir un trajet faisant appel aux pistes cyclables situées à proximité.

Le second point soulignant l'intérêt du guidage par GPS est celui concernant les aléas du trafic et de l'état des routes à emprunter. En effet, en ville plus qu'ailleurs, de nombreuses zones de travaux peuvent surgir du jour au lendemain, avec dans la plupart des cas, une signalisation insuffisante pour garantir la circulation des vélos. Avec un système connecté, il est possible d'être averti de la présence de ces zones dangereuses, ce qui permet de les éviter ou de les anticiper.

Pour rappel, le principal danger pour un cycliste circulant au milieu des voitures vient des changements de direction au dernier moment et des freins utilisés trop brusquement. Avec un vélo connecté à un système de navigation, le niveau d'improvisation diminue et la circulation devient plus fluide et moins risquée. 

Vélo électrique connecté : une utilisation plus complexe-2

De meilleurs équipements antivol

Il faut l'admettre, le vélo électrique et sa batterie amovible attirent les envieux et les voleurs. Lorsque l'on consacre un prix élevé à l'achat d'un modèle connecté haut de gamme, il est impératif de le protéger efficacement. Là encore, le vélo électrique connecté présente de meilleurs équipements de sécurité par rapport aux VAE non connectés, qui disparaissent sans laisser de trace ou se retrouvent sans batterie, sans selle ou sans roues.

En effet, en optant pour un modèle connecté, il est généralement possible de bénéficier d'un triple niveau de protection : alarme sonore et visuelle, verrouillage et déverrouillage par code PIN et géolocalisation à distance. Ces systèmes actifs de sécurité fonctionnent en permanence grâce à une batterie secondaire dissimulée dans le cadre du vélo. Le vélo est donc protégé même quand la batterie principale destinée à alimenter le moteur électrique est retirée ou en charge.

À chacun de déterminer s'il est plus complexe d'utiliser une application ou un écran intégré pour protéger son vélo électrique par rapport à l'utilisation d'un ou plusieurs antivols, qui rajoutent du poids et n'apportent pas toujours toutes les garanties espérées.

Des informations plus précises et une autonomie améliorée

La gestion de l'autonomie de la batterie et de la puissance d'assistance au pédalage sont des éléments qui sont souvent oubliés, mais qui contribuent fortement au confort d'utilisation d'un VAE.

Les modèles d'entrées de gamme ne disposent que de très peu de réglages, avec des indicateurs visuels de faible qualité, se limitant au mieux à quelques diodes. Inversement, les vélos connectés offrent de meilleurs éléments de gestion de la batterie et du moteur, qu'il s'agisse d'un vélo de ville ou d'un VTT.

L'indication de l'autonomie restante de la batterie peut, par exemple, prendre la forme d'un pourcentage affiché sur l'écran intégré ou du nombre de kilomètres que l'on peut faire sans recharger la batterie. 

Le réglage de la puissance d'assistance du moteur au pédalage est aussi un critère déterminant pour une meilleure utilisation d'un VAE : choix d'un mode éco, d'un mode moyen, ou d'un mode vitesse. Plus un vélo électrique est capable de fournir des informations précises sur le niveau d'autonomie de sa batterie et la puissance d'assistance, plus il est pratique à utiliser.

Enfin, les amateurs de performances et d'analyses des données d'utilisation peuvent trouver parmi les fonctionnalités de leur vélo électrique connecté l'accès à un récapitulatif des moindres détails de leurs déplacements : distance parcourue, vitesse moyenne, vitesse de pointe, dénivelés.

Nous vous recommandons ces autres pages :