Le vélo électrique connecté inclut le suivi de maintenance

L’importance de savoir comment bien entretenir un vélo électrique joue autant sur la durée de vie du vélo que sur le plaisir de son utilisation. La maintenance de tout appareil est non seulement une nécessité, mais également un gage de durabilité et de sécurité.

Rappelons ce qu’est un vélo électrique ou plus précisément un vélo à assistance électrique (VAE). Car le mot « assistance » a son importance et nous verrons en quoi cela agit sur le vélo, mais aussi sur le cycliste. Ensuite, nous pourrons approfondir la notion de vélo à assistance électrique connecté. Nous comprendrons alors qu’avec le terme « connecté », c’est une expérience complémentaire qui fait parfois toute la différence avec un vélo à assistance électrique ordinaire.

Cette connectivité offre également une gestion de l’alarme de maintenance et d’entretien via une application. Cette fonction n’est pas la seule proposée par une telle application et un tel service permet de tranquilliser l’utilisateur tout en préservant le vélo à assistance électrique.

Le vélo électrique connecté avec alerte de maintenance-1

Les vélos électriques proposent une assistance motrice

C’est la grande différence d’avec un vélo ordinaire. Un vélo à assistance électrique (VAE) est un vélo équipé d’un ensemble de motorisation électrique permettant une assistance motrice au cycliste grâce à :

  • un moteur électrique entraînant le pédalier ou l’une des roues ;
  • une batterie fournissant l’énergie et assurant l’autonomie du moteur ;
  • des capteurs permettant de fournir les informations au contrôleur ;
  • un contrôleur qui coordonne l’ensemble des données pour déclencher ou non l’assistance électrique ;
  • une console avec écran (amovible ou non), qui permet de remonter des informations à l’utilisateur.

Grâce à un tel système intégré, tout modèle de vélo électrique permet d’augmenter l’autonomie tout en préservant les efforts du cycliste. Le vélo électrique peut donc devenir un réel moyen de déplacement fiable, et ce même sur de longues distances et à des fréquences d’utilisation élevées.

Les vélos électriques élargissent l’expérience et proposent des options

Comme sur chaque marché de biens, il existe différents niveaux de qualité et plusieurs gammes sont déclinées afin de permettre à chaque utilisateur de trouver son bonheur. Chaque entreprise qui commercialise des vélos électriques souhaite atteindre la plus large clientèle possible et propose une offre en fonction : vélo à assistance électrique pour les déplacements occasionnels ou quotidiens, vélos électriques pour hommes, femmes ou enfants, vélos électriques de type cargo pour le transport de marchandises, etc.

Un marché dit « de flotte » permet d’équiper une grande ville en proposant toute une flotte de vélos à assistance électrique. C’est un marché également important, car il contribue à la démocratisation du VAE.

Il existe également des vélos à assistance électrique avec une fonction de connectivité au smartphone de l’utilisateur (VAE connecté ou smart bike). Les fabricants ont bien intégré les dimensions de modernité, de sécurité et de simplicité recherchées par leurs clients.

La modernité d’un vélo à assistance électrique connecté

Quasiment toute personne possède un smartphone. Ce même smartphone est devenu un objet du quotidien qui permet autant de communiquer que d’avoir accès à l’ensemble des informations du net ou même de piloter des objets à distance. Le smartphone est également le récipiendaire de toute information véhiculée par une technologie moderne destinée à l’utilisateur. C’est donc en toute logique que le vélo à assistance électrique qui se veut moderne intègre une connectivité Bluetooth au smartphone afin de répondre au besoin de communication des utilisateurs.

Par exemple, certains modèles de VAE proposent la recharge par induction du smartphone ou encore l’affichage en temps réel de la pollution de l’air. De telles données sont accessibles sur écran tout en restant assis sur la selle du vélo. Mais une fois à l’arrêt, l’application permet également de lire d’autres informations (distance totale parcourue et analyse du trajet, vitesse moyenne établie, etc.).

Le VAE connecté permet d’accroître la sécurité

La sécurité est un point incontournable de tout fabricant. La recherche et le développement au sein du service de conception portent autant d’attention aux qualités matérielles du vélo (solidité du cadre, freins efficaces, guidon ergonomique, capteur de vitesse, etc.) qu’à ses qualités de connectivité (alarme antivol avec géolocalisation GPS, capteur de chute, etc.).

Certains fabricants poussent même la démarche de sécuriser le vélo en le remplaçant à la suite à un vol (tant que le propriétaire respecte certaines conditions contractuelles).

La simplicité doit rester au cœur de l’expérience d’un vélo à assistance électrique

Un utilisateur de VAE connecté peut autant être passionné de technologies comme il peut n’être qu’un simple utilisateur. Dans les deux cas, l’expérience de connectivité d’un VAE connecté ou « smart bike » doit rester intuitive et simple :

  • la connexion doit pouvoir s’établir aisément avec tout type de smartphone ;
  • l’application qui permet le dialogue avec le VAE doit être claire et épurée ;
  • la communication entre l’application et l’utilisateur doit être lisible et compréhensible, mais non intrusive ;
  • etc.

Le vélo électrique connecté avec alerte de maintenance-2

L’alerte de maintenance d’un smart bike réunit la modernité, la simplicité et la sécurité

Parmi les données exploitables par les utilisateurs et mises au point par le fabricant du VAE connecté, l’alerte de maintenance permet de regrouper les trois caractéristiques sus-citées. Savoir prévenir l’utilisateur d’un besoin de maintenance dans un délai raisonnable se fait très simplement grâce au smartphone et à l’application dédiée. Il est gage de sécurité pour l’utilisateur ainsi que le vélo et utilise un mode de communication moderne.

Généralement, lors de l’achat d’un VAE connecté chez un fabricant réputé (Angell, Cowboy, reine bike, etc.), le propriétaire est amené à télécharger une application sur son smartphone (qui va pouvoir communiquer avec le VAE connecté). Ainsi, le smart bike va pouvoir faire remonter des informations à cette application :

  • vitesse et distance parcourue ;
  • état de charge de la batterie et autonomie ;
  • géolocalisation GPS en temps réel ;
  • etc.

Profitant alors d’un vecteur de communication (application), le VAE connecté va pouvoir informer son utilisateur de ses besoins de maintenance.

La maintenance ordinaire type préventive

Un VAE (connecté ou non) est un objet qui souffre d’une usure normale due à son utilisation. Les pneus, les freins, la chaîne, les pignons, la batterie, etc. sont autant de parties matérielles qui se détériorent et cela est chose normale. Le fabricant connaît ce phénomène et a pensé à la durabilité de son VAE connecté lors de sa conception puis des tests réalisés. Par exemple, il connaît le kilométrage moyen au-delà duquel les dents de pignons de pédalier s’aiguisent trop et donc que ce pignon doit être changé. Il sait également que les freins (organe primordial de sécurité) doivent être surveillés/changés à une certaine fréquence également, etc.

À toute fin de simplicité et d’optimisation, le fabricant a déterminé un planning d’entretien et de maintenance optimisé, en fonction d’un critère temporel (par exemple chaque année) ou kilométrique (par exemple tous les 5 000 km). À cette occasion, il sait ce qu’il doit inspecter et peut juger de ce qui doit être remplacé ou non.

Dès lors, l’utilisateur n’a pas à surveiller ou à s’inquiéter de l’usure ordinaire tant qu’il respecte ce planning qui lui est automatiquement rappelé par l’application. Il se décharge donc de toute préoccupation mentale liée à l’entretien de son VAE connecté, et peut se reposer entièrement sur la connectivité du vélo électrique. Il profite ainsi au maximum du VAE.

La maintenance ponctuelle imprévue de type curative

Il arrive parfois que le vélo subisse des chocs (accidents, vandalisme) ou bien encore que certains éléments souffrent d’un dysfonctionnement (malgré les précautions qualitatives prises par le fabricant). Par exemple, la batterie peut se mettre en défaut ou le moteur montrer des anomalies de fonctionnement.

Lors d’un tel évènement, le VAE connecté doit alors être inspecté par un atelier professionnel afin de réparer ou de remédier au problème. De tels incidents restent ponctuels et n’ont pas vocation à rentrer dans le planning de maintenance ordinaire. Mais un VAE connecté pourra informer son propriétaire par exemple d’une batterie défectueuse qui, bien que permettant le fonctionnement du vélo, pourrait en réduire sa puissance et/ou son autonomie.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Buchen Sie eine Probefahrt

Essayez un vélo Angell près de chez vous